SOS Mon PC Dépannage informatique à domicile

Faille Spectre : les anciens PC condamnés à ralentir

Des tests menés par Microsoft montrent que les correctifs déployés pour enrayer la Faille Spectre ont un impact sur les performances des PC les plus anciens.
Les systèmes sous Windows Server sont également touchés.

Microsoft a indiqué mardi que les PC tournant sur des anciennes versions de Windows ou des processeurs Intel vieillissants, seront touchés de façon notable en termes de performances à cause des correctifs Meltdown et Spectre. Intel avait indiqué de son côté un impact relativement faible sur les processeurs Core de 8e génération. Le billet de blog de Microsoft montre comment les entreprises concernées du secteur font face aux vulnérabilités issues de Spectre et Meltdown. Seule la deuxième variante de Spectre « branch target injection » (CVE-2017-5715) montre un impact sur les performances, a indiqué la société. Mais à mesure que les déploiements se font, les utilisateurs commencent à s’inquiéter.

Des baisses de performance allant jusqu’à 14% pour Intel

Les impacts sur les performances sont plus fortement ressentis dans les anciens systèmes d’exploitation, car Windows nécessite plus de transitions utilisateur-noyau pour prendre en compte les décisions de conception héritées, comme le rendu des polices dans le noyau, écrit Terry Myerson. « Sur les processeurs plus récents, comme sur Skylake et postérieurs, Intel a affiné les instructions utilisées pour désactiver la spéculation de branche pour être plus spécifique aux branches indirectes, réduisant ainsi la baisse de performance globale liée à Spectre», a ajouté Terry Myerson.

De son côté, Intel temporise. « Sur la base de notre benchmark PC le plus récent, nous continuons à nous attendre à ce que l’impact sur les performances ne soit pas significatif pour la plupart des utilisateurs », a indiqué le fondeur dans un communiqué. « Cela signifie que les utilisateurs habituels de PC domestiques et professionnels ne devraient pas voir de ralentissements significatifs dans des tâches courantes telles que la lecture d’emails, l’écriture d’un document ou l’accès à des photos numériques. » Selon les tests de la société avec Sysmark 2014 SE, les plateformes Core de 8e génération dotées d’un SSD auront un impact de 6% ou moins sur les performances, alors que d’autres résultats font état d’écarts compris entre 2 et 14%. Intel a déclaré ne pas avoir de vision complète sur la façon dont les correctifs affecteraient les workloads serveurs. Et d’indiquer qu’il préfère se concentrer sur la conception et la distribution de patchs du microcode, plutôt que de comparer leurs effets.

Les impacts sur les PC basés sur AMD n’ont été mentionnés ni par Intel ni par Microsoft. AMD est toutefois au courant d'un problème avec certains processeurs d'ancienne génération suite à l'installation de la mise à jour de sécurité Microsoft publiée durant le week-end et concernant la première variante bounds check bypass. « AMD et Microsoft travaillent sur un correctif en vue de solutionner le problème et espèrent que celui-ci sera déployé dans les plus brefs délais pour les systèmes impactés », a indiqué par mail un porte-parole d’AMD.

 

Faille Spectre