SOS Mon PC Dépannage informatique à domicile

FakeAlert : le virus escroc qui se fait passer pour un… antivirus

Les laboratoires ESET ont détecté une très forte augmentation du nombre d’échantillons du malware HTML / FakeAlert, à destination de la France.

Il s’agit d’un vecteur d’escroquerie utilisé comme point de départ amenant les victimes à appeler de faux services clients aux coûts exorbitants.

FakeAlert : le virus escroc qui se fait passer pour un… antivirus

« Fausse alerte » (FakeAlert en anglais). Le virus informatique, identifié par le groupe de cybersécurité Eset porte bien son nom. Ce logiciel malveillant fait en effet apparaître de fausses pages web sur les ordinateurs, portant des messages alarmants : une fenêtre surgit brutalement sur votre ordinateur pour vous indiquer que celui-ci serait infecté ou rencontrerait un problème susceptible de compromettre les données stockées sur le disque dur.

virus 2

Dans ce cas, ne pas paniquer. Les concepteurs de ce malware misent sur votre inquiétude pour vous escroquer en vous invitant à contacter par téléphone un prétendu « support technique » ou à télécharger une soi-disant « solution de sécurité », le premier sera évidemment surtaxé, quant à la seconde, elle risque de comporter un ransomware ou logiciel-rançonneur.

 

Pour aider les internautes et leur éviter d’être dupé par une escroquerie de ce type, les experts ESET ont établi une liste de recommandations :

– Mettez à jour tous vos logiciels et vos patchs de sécurité
– Utilisez une solution de sécurité de qualité
– Ne faites pas confiance aux messages non sollicités ou aux appels téléphoniques, même si le message provient d’un nom bien connu comme Microsoft ou autres logiciels / fournisseur de services
– Si vous voulez entrer en contact avec le support technique de l’un de vos logiciels ou fournisseur de services, assurez-vous que vous utilisez le numéro de téléphone ou l’adresse électronique fournie par le site officiel du logiciel ou par le système d’exploitation de votre fournisseur

Actuellement, la France est le pays le plus affecté par le malware HTML / FakeAlert, avec 25% de l’ensemble des logiciels malveillants détectés par les systèmes ESET sur la période du mois précédent (du 5 septembre au 5 octobre).
html_fakealert